Bienvenue sur le forum de la guilde La Compagnie Noire sur Dofus - Amayiro

 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La quête des Dofus: Chapitre II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pro-Tekcheun
Blop analphabète
Blop analphabète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 577
Age : 27
Lieu : : Aix-les-Bains (Savoie)
Boulot : : Esclave chez ESSO.
Loisir : : PC, musique, dessin...
Points : 392
Date d'inscription : 23/06/2008

Feuille de personnage
Perso IG: Pro-Tekcheun
Lvl: 165
Classe: Feca

MessageSujet: La quête des Dofus: Chapitre II   Dim 15 Fév - 10:31

Chapitre II:

Nos compagnons avaient depuis peu pris l'initiative de rencontrer l'oracle du Cimetière Primitif. Tous les protagonistes s'adonnèrent à un grand rangement du quartier général, et chargèrent leurs dindes de paquets divers et variés: ils se munirent de nourriture, d'armes et de vêtements, de reliques et d'artefacts en tous genres... tout ce qui semblait nécessaire à une quête de la plus haute importance.
Ils étaient fin prêts à partir; Zorn déposa la clé sous le paillasson, et déclara: « Il est temps. »

Nos compagnons commencèrent donc à traverser les jungles et les plaines d'Otomaï; ils étaient environ une vingtaine, et de ce fait, la traversée de l'île se fit plutôt rapidement et sans encombre.
Ils se rendirent au port, et se mirent en quête d'un navire prêt à tous les mener au-delà de la grande mer, dans les Landes. Évidemment, ce fut un marin bourré qui répondit à l'appel, car on ne peut pas changer un mythe d'un simple claquement de doigts:
*vomit* - « Dz'kesvouvouléé tous, là! Tz'veu kchtamène d'lôt'côté d'la mêêêr ou quoi ?! » *re-vomit*
- Legolas: « Ça fera l'affaire, je sais déjà naviguer. Tu pourras cuver ton vin tranquillement, l'ami! »
Le marin ne réclama que du vin comme salaire, et après avoir topé avec chacun des compagnons, il vomit et retourna dans son navire. Chacun embarqua ses affaires et sa dinde à bord, et tous s'unirent pour lever l'ancre.
Je ne vous dirai pas qu'ils ont bravé les pires dangers, parce que ce n'est pas le cas; ce fut une simple traversée, qui se passa sans aucun bémol: une vraie croisière de luxe. (Oubliez la piscine chauffante, les serveurs tahitiens et les stripteaseuses, on est dans un roleplay!)
Enfin si, un imprévu qui s'est transformé en véritable bénédiction pour nos compagnons. Le capitaine, en plein délire alcoolo-nocturne, entreprit de se balader sur la proue du navire, et évidemment, l'alcool prenant le dessus,
il perdit l'équilibre et fut englouti par les flots (et quelques requins affamés, par la même occasion).
Ce fut au réveil que les compagnons réalisèrent ce qui s'était produit: en effet, il ne restait sur la proue que la bouteille vide du capitaine, et ce dernier était introuvable... Ils terminèrent leur traversée sans encombre, et
jetèrent l'ancre sur le littoral de Sidimote.
Zorn, cartographe de génie, indiqua à ses compagnons qu'il était temps de faire route vers le nord-est. Ils surmontèrent maintes et maintes séances de castagne avec toutes sortes de créatures, plus féroces les unes que les autres: des scorpions géants, des hommes-chiens, des êtres canins d'une carrure impressionnante, d'immenses golems de pierre, et des espèces de limons de toutes les couleurs... jusqu'au passage.
L'entrée de la forêt des Koalaks était juste devant eux, et évidemment, ils s'y engouffrèrent. Le climat y était plutôt paisible, et les créatures vivaient au diapason de cette contrée inconnue; pendant la traversée, les compagnons aperçurent des dizaines et des dizaines de dindes qui passaient leur temps à fuir les voyageurs: ils venaient de découvrir la mine d'or de Legolas!
Les compagnons ne cherchèrent pas de noises à leur ami de longue date, et profitèrent du site. Pro les initia à la consommation de Canne d'Abysse, dont il avait le secret de préparation depuis des années, et tous finirent littéralement déchirés, combinant cette nouvelle activité à une beuverie sans précédent...
Ils cherchèrent ensuite un refuge pour dessaouler tranquillement, et tombèrent sur un village touristique en plein centre de la forêt des Koalaks. La nuit leur coûta une fortune, mais ils n'en avaient pas grand-chose à faire, du fait de leur récente acquisition. Au moins, les sanitaires ne sentaient pas la bouse, et les serveuses étaient particulièrement mignonnes … quand on arrivait à faire abstraction de la fourrure...
Le lendemain matin, quelque peu éméchés, nos compagnons reprirent la route. Avec moins de vigueur et de prestance, certes, mais toujours aussi motivés. Ils firent route vers le sud, et traversèrent une autre jungle, plus coriace que ce qu'ils avaient pu traverser depuis le début de ce périple.
Chemin faisant, ils finirent par tomber au pied d'une falaise, qui bloquait leur progression vers le Cimetière. Les prévisions de Zorn étaient tout simplement erronées, c'est pourquoi les compagnons cherchèrent un moyen de passer au-delà de cette falaise.
Ils en firent le tour plusieurs fois, priant pour tomber sur la moindre ouverture, ou la moindre prise... jusqu'à ce que Straposs, maître Sadida de son état, ait une incontrôlable envie de déféquer: il se chercha un buisson, écarta des dizaines et dizaines de branches, et se fraya un chemin jusqu'à un coin tranquille, histoire d'être bien à l'abri des regards indiscrets.
Son affaire réglée, il jeta un œil autour de lui pour trouver de quoi lui éviter de traîner une odeur plus qu'indésirable, et son regard se figea sur un trou visiblement sans fond, accompagné d'un écriteau:

« Si l'oracle tu veux quérir,
inexorablement tu devras périr.
Mais la mort n'étant qu'un chemin,
il te faudra récupérer ce qui est tien
... ».

Straposs siffla ses camarades, usa de vents capables de rameuter les êtres les plus lointains, et hurla comme un dégénéré!
Une fois la compagnie réunie autour de ce gouffre, tous se posèrent la même question: « Qui sauterait en premier? » … C'est au bout d'une bonne dizaine de minutes de réflexion stérile que Chat s'exprima: « C'est bon, je vais le faire! Je suis un ouf, moi! OWI OWI ! » Il se pencha au bord du gouffre, et se laissa tomber dedans, en criant: « OWIIIIIIIIIIIII ! » …

Le cri s'atténua, jusqu'à ce que Vitantonio n'entende plus aucun son émaner du gouffre sans fond...

__________________________________
MER IL ET FOU: http://www.gamekult.com/forum/lire_n550218_page1/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitantonio
Ventouse de Kralamour
Ventouse de Kralamour


Masculin
Nombre de messages : 807
Age : 23
Lieu : : Sur une chaise
Points : 859
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Perso IG: Vitantonio
Lvl: 200
Classe: Cra

MessageSujet: Re: La quête des Dofus: Chapitre II   Dim 15 Fév - 10:40

La fameuse canne d'abyss =]
nan mais pro j'adore ce que tu fait et je pense pas etre le seul x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azerya
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Lieu : : Capital des Gaules
Boulot : : Editeur de crêpes à la sauvette
Loisir : : Pourfendeur de dragon
Points : 97
Date d'inscription : 02/07/2008

Feuille de personnage
Perso IG: Azerya
Lvl: 200
Classe: Ecaflip

MessageSujet: Re: La quête des Dofus: Chapitre II   Dim 15 Fév - 11:03

xD mais heu je suis pas un ouff moi !

Mais j'aurais sauter quand même ^^

Si tu me fait mourir je te mord okay :p

J'aime bien pro , vraiment bien , ENCORE !

__________________________________
OWI OWI !

Mais en faites non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grosbenji
Corbac déplumé
Corbac déplumé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 28
Lieu : : Somewhere lost in the space
Boulot : : Chercheur
Loisir : : Dofus, what else!
Points : 196
Date d'inscription : 09/10/2008

Feuille de personnage
Perso IG: Grosbenji /Ijnebsorg /Eyjafjallajokull/Eca-Non/Objection
Lvl: 199, 199, 171 , 114, 125
Classe: Je n’ai aucune classe. (On s'en serai douté)

MessageSujet: Re: La quête des Dofus: Chapitre II   Lun 16 Fév - 10:37

J'aime beaucoup, il y'a de l'humour, on sent ta personnalité qui passe au travers de ce RP.

Bravo encore, a continuer!

__________________________________
Too late, my time has come.
Sends shivers down my spine.
Bodys aching all the time
Goodbye evrybody, I've got to go...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Straposs
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 33
Points : 45
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Perso IG: Straposs
Lvl: 146
Classe: Sadida

MessageSujet: Re: La quête des Dofus: Chapitre II   Lun 16 Fév - 17:51

Heeeeyyy, mais pourquoi c'est moi qui ai envie de couler un bronze? Oo .... bon c'est aussi moi qui trouve le passage ... m'enfin ... Non sérieusement j'adore, c'est vraiment rafraichissant comme style, je ne suis pas capable d'en faire autant ^^. Continu, j'attends la suite avec impatience^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La quête des Dofus: Chapitre II   

Revenir en haut Aller en bas
 
La quête des Dofus: Chapitre II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Boss, nouveau Dofus !
» Les oeufs Dofus
» Comparaison dofus/dofus Arena - Chamrak et Karcham !
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie Noire :: Bibliotheque :: L'Âme à Teurde-Rôh LePlay-
Sauter vers: